3 ans d’expatriation en Pologne : le bilan

bilan de mes 3 années d'expatriation en Pologne

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez sûrement vu que je suis revenue en France. C’est pour moi l’occasion de faire un petit bilan de ces 3 années passées en Pologne. Pourquoi pas aussi, vous donner envie de franchir le pas, si vous avez envie de tenter l’aventure de l’expatriation. J’ai très souvent reçu des questions par messages privés ou par mail, à propos de mon expatriation ou plus généralement de la Pologne, et c’était toujours un plaisir pour moi de vous répondre. Alors je vais essayer ici de vous parler de tout : les points positifs comme les points négatifs.

 

POURQUOI ET COMMENT JE SUIS PARTIE

Je vous remets un peu dans le contexte : pourquoi et comment je suis partie, et pourquoi en Pologne ? Et bien, d’abord je ne suis pas partie seule, mais avec mon copain. On cherchait du travail depuis un moment en France, alors on a décidé d’élargir nos recherches à l’étranger. On avait tous les deux envie de voyager, mais on ne savait pas où exactement. Après avoir trouvé une offre d’emploi pour la Pologne, tout s’est enchaîné, il fallait qu’on soit là-bas en moins de 15 jours. On a donc pris la voiture, et on est partis (complètement) à l’aventure.

 

Pour en savoir plus sur mon expatriation, vous pouvez aller voir l’interview de Jeunes à l’étranger concernant ma vie en Pologne, et aussi ma rubrique Expatriation. Vous pouvez aussi consulter ma rubrique Pologne si ce pays vous intéresse.

rynek de Poznan, en Pologne

 

LES POINTS POSITIFS

GAGNER EN CONFIANCE EN SOI

Vivre dans un pays étranger, ça demande une capacité d’adaptation beaucoup plus rapide, surtout lorsqu’on ne parle pas la langue du pays. J’ai toujours été très timide, mais j’ai appris en vivant en Pologne, à :

  • ne plus avoir peur d’arrêter un inconnu dans la rue, de demander de l’aide.
  • me débrouiller pour continuer la conversation avec quelqu’un qui ne comprend pas ce que je lui dis en anglais. Ou avec quelqu’un qui n’a pas franchement envie de discuter avec un étranger.
  • arrêter de me rabaisser sur mon niveau en langue.

L’expatriation, de manière générale, apporte énormément de confiance en soi. Toutes ces petites choses que vous devez faire au quotidien, deviennent des petites victoires quand elles sont réalisées à l’étranger (avec la barrière de la langue, sans pouvoir demander d’aide, etc).

 

SE RÉINVENTER

On nous apprend, en France, à rester dans notre case. Il faut avoir tel diplôme ou tel expérience qui va avec le métier qu’on vise. Dans d’autres pays, on vous accepte malgré que votre parcours soit totalement différent. C’est comme ça que j’ai travaillé en tant qu’IT Specialist, pour surveiller le réseau informatique d’un client français, alors que j’avais fait des études en comptabilité, petite enfance et arts plastiques. J’ai lu énormément de témoignages d’expatriés du monde entier, disant qu’ils ont exercé des boulots très différents les uns des autres. C’est une chose qu’il n’aurait sûrement pas pu faire en France. L’expatriation, c’est donc aussi le moyen de se réinventer, de se rendre compte qu’on est doué pour un métier qu’on n’aurait jamais envisagé en étant resté en France, et ça fait du bien.

 

S’OUVRIR L’ESPRIT

Etre confronté chaque jour à une autre culture, ça nous ouvre l’esprit. On a envie d’en apprendre davantage sur leurs us et coutumes, de voyager, d’en découvrir plus sur d’autres pays qui nous entourent. J’avais déjà cette envie de découvrir le monde, mais elle a grandi durant cette expatriation. Maintenant, je n’envisage pas ma vie sans voyages et découverte des autres.

Article lié : Noël en Pologne : invitée dans une famille polonaise

LA MAÎTRISE DES LANGUES

Durant cette expatriation, j’ai amélioré mon anglais, grâce aux situations de tous les jours, et grâce au boulot. J’ai aussi appris pas mal de choses en polonais, puisque j’avais un niveau zéro en arrivant là-bas. J’avais juste appris à dire bonjour, merci et au revoir. Je n’ai pas pris de cours, mais cette expérience m’a donné envie d’apprendre le polonais encore plus, et a aussi renforcé mon envie de maîtriser d’autres langues.

 

VOYAGER

J’ai profité de ces 3 années pour visiter presque toutes les grandes villes de la Pologne, ainsi que les montagnes, mais aussi la République Tchèque et la Norvège. En étant dans un pays, on se rapproche d’autres et c’est donc l’occasion de les visiter. Si j’étais restée en France, je ne serais jamais allée me perdre dans un magnifique parc peu connu de Tchéquie, par exemple.

J’ai fait une petite carte des voyages que j’ai pu faire durant cette expatriation. J’ai ajouté une photo à chaque fois, pour que vous puissiez voir que ce sont tous des endroits à ne pas manquer, tellement ils sont beaux.

 

 

Si je devais ajouter quelques points positifs en vrac :

  • j’ai ouvert les yeux sur les grandes entreprises (une en particulier) : ça devrait faire partie des points négatifs, mais au final ça m’a servi. J’ai rencontré des personnes prêtes à tout pour un petit poste à la con au sein de l’entreprise. J’étais dans une équipe où on vous disait de faire des choses bêtement. On laissait certaines personnes ne rien faire de leurs journées. Les bonnes personnes étaient les mauvaises aux yeux des “leaders”, et vice-versa, finalement. Mais tout ça, plus le fait d’être bridée quand tu as des idées, m’a fait prendre conscience encore plus que ce que je rêve de faire, c’est être freelance. Avoir mon propre business et personne pour me mettre des bâtons dans les roues alors qu’ils n’y connaissent rien au final.
  • j’ai fait découvrir la Pologne à ma famille et à des amis : c’est toujours super plaisant que vos proches viennent découvrir le pays dans lequel vous vivez. J’ai adoré ces moments et ce sont des souvenirs inoubliables.
  • je me suis fait de véritables amis : j’ai rencontré des personnes formidables dans ce pays, et la plupart ne sont même pas polonais ! J’ai lié des relations fortes, et j’espère garder contact avec eux le plus longtemps possible.

 

LES POINTS NÉGATIFS

Je ne m’étendrais pas sur chaque point négatif séparément, mais je vais quand même vous dire ce qu’il en est. Le plus dur en expatriation, c’est forcément l’éloignement avec la famille, les amis. On loupe des fêtes, des événements, mais ça fait partie du jeu. On ne peut pas tout avoir malheureusement. Ensuite, il y a toutes ces choses que vous ne trouverez pas dans votre pays d’accueil. Pour ma part, c’était : les bonnes viennoiseries, les bons yaourts, la variété de viandes, et les livres en français, principalement. Enfin, comme je n’étais pas dans un pays dont je maîtrise la langue, j’ajouterais que dans certains cas où j’étais face à des cons (pardon mais oui), j’aurais aimé pouvoir leur répondre avec tout le vocabulaire français qui va bien. C’est hyper frustrant quand vous faites l’effort de dire à quelqu’un, dans sa langue, que vous ne maîtrisez pas assez la langue pour lui répondre, et que la personne change de comportement tout à coup. Heureusement, ça restait assez rare, mais ça peut arriver.

 

parc national des monts tabulaires en Pologne

 

CONCLUSION

L’expatriation, c’est quelque chose d’unique à vivre, et si c’était à refaire, je le ferais sans hésiter une seule seconde. Je suis partie sans savoir ce qui m’attendais sur place, et au final j’y suis restée 3 ans. Il y a eu des hauts et des bas, mais c’était incroyable. J’ai vu des endroits tellement beaux que les mots me manquent quand je veux en parler, j’ai rencontré des gens tellement accueillants. Je suis revenue en France, mais la Pologne me manque énormément, et plus généralement, c’est le voyage qui me manque. Je ne sais pas où sera mon prochain “chez moi”, mais je ne serais pas surprise que ce ne soit pas en France 🙂

 

Épinglez-moi sur Pinterest si vous avez aimé l’article 🙂
mon bilan après la fin de mon expatriation en Pologne

 

VIVEZ-VOUS / AIMERIEZ-VOUS VIVRE DANS UN AUTRE PAYS ? À QUEL ENDROIT ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
FrenchStyleAbroad

Originaire du Nord de la France, je reviens de 3 années d’expatriation en Pologne. J’adore voyager, le dessin, la photographie et les jeux-vidéo.

Find me on: Twitter

38 Commentaires

  1. 21 juin 2018 / 19:30

    Hello ma belle,

    super article et super photos ! Je me retrouve sur pas mal de points car je suis également expatriée. Pas en Pologne mais en Espagne, mais disons que globalment on se comprends 😉

    à très vite,
    Lola
    http://goodmorninglola.com/

    • 21 juin 2018 / 22:19

      Coucou. Oh l’Espagne ça doit être chouette aussi ! Si j’avais dû aller ailleurs qu’en Pologne, j’aurais probablement voulu tenter l’expérience là-bas 🙂

  2. 19 juin 2018 / 21:37

    Superbe article ! Merci d’avoir partagé ton expatriation avec nous, ça donne envie de se lancer !

  3. 19 juin 2018 / 19:03

    Très sympa l’expatriation!
    J’ai vécu récemment 2 ans en Afrique!

  4. 18 juin 2018 / 11:04

    Coucou,

    C’est formidable ce que tu as vécu. Une magnifique expérience.
    J’aimerai beaucoup partir en Ecosse avec mon mari et notre fils mais pour quel travail sachant que je ne parle pas couramment français et puis mon fils a presque 10 ans veut rester avec ses grands parents et ses copains…Je pense qu’on partira tout de même dans quelques années. Sachant que l’Ecosse n’est qu’a 2h30 de chez nous.
    Merci pour cet article.
    Maryline

    • 18 juin 2018 / 15:40

      Coucou. Oui, c’est une très belle expérience à vivre. J’espère que vous la tenterez quand même, c’est vrai que l’Ecosse n’est pas très loin non plus 🙂 Merci !

  5. 17 juin 2018 / 19:47

    Coucou,

    Et bien quel courage de partir comme ça dans un pays dont tu ne connais rien ni même langue. Et puis, il faut bien l’avouer la Pologne n’est pas le premier pays auquel ont pense dans ce cas. Même s’il y a quelques points négatifs, c’est une belle expérience ! Je dois dire que je t’envie car il y a quelques années, j’aurais aimé faire ça mais ce n’était pas le souhait de ma femme.

    • 18 juin 2018 / 09:49

      Coucou. Merci 🙂 Oui, ce n’est pas le premier pays auquel on pense pour une expatriation et même pour un simple voyage, et c’est ce qui me plaisait aussi. Oh, c’est dommage que vous n’étiez pas d’accord sur ce point. C’est une jolie expérience ! Bon, partir en vacances à l’étranger c’est bien aussi 🙂

  6. 17 juin 2018 / 18:24

    hello miss

    Tu m’as fait rêver avec tes jolis clichés, mon fils à justement fait la découverte de ce pays en maternelle il y a quelques semaines, il a reconnu la fameuse poupée … Je t’envie d’voir oser l’expatriation et d’avoir pu la vivre trois années de suite, waouhhhhhh !!!
    Merci pour cette superbe découverte
    bises

    • 17 juin 2018 / 19:07

      Merci beaucoup 🙂 Oh c’est vraiment génial d’apprendre les pays si jeune ! Oui, c’est une très belle expérience de partir à l’étranger. Bisous 🙂

  7. 17 juin 2018 / 14:26

    Wow je me retrouve à 100% dans ton article, tant sur les points positifs que négatifs ! Cela fait presque 3 ans que je vis à Lisbonne et comme toi, tout s’est décidé en 15 jours (sauf que j’étais célibataire). J’ai pris énormément confiance en moi aussi et je suis devenue beaucoup plus indépendante et débrouillarde ! Le Portugal m’a donné des expériences professionnelles que je n’aurais probablement pas trouvé en Belgique (en même temps je ne trouvais pas de boulot en Belgique, d’où mon départ haha). M’expatrier a été le choix le plus fou de ma vie mais je ne le regrette absolument pas, même si la famille et les amis me manquent…
    Et comme toi aussi, j’ai voyagé bien plus en m’expatriant que si u’étais restée dans mon pays !
    Merci pour ton partage d’expérience ! ! 🙂

    • 17 juin 2018 / 19:04

      Oh c’est vraiment similaire en effet 🙂 Je n’ai encore jamais visité le Portugal mais j’ai entendu dire que la vie y était belle aussi en expat ! C’est vraiment super d’avoir de nouvelles opportunités pro avec l’expatriation. Bonne continuation à Lisbonne Morgane 🙂 Merci d’être passée.

  8. 16 juin 2018 / 17:33

    Olala !
    3 ans ? Je trouve ça hyper courageux et ça fait rêver.
    J’ai été deux semaines en vacances là bas, chez une ami polonaise. Un Noël et un premier de l’an magique ! Probzblement les plus belles vacances de ma vie, pour le côté humain en tout cas.

    Tu m’as rendue toute nostalgique

    • 17 juin 2018 / 09:55

      Oh c’est génial ! Noël et le jour de l’An sont quelque chose de super en Pologne, c’est vrai. J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner dans ce cas 🙂

  9. 16 juin 2018 / 16:36

    J’ai adoré passer mon année d’étude en Irlande. Depuis que je suis rentrée en France, je ne pense que repartir m’installer à l’étranger et y vivre, même si ce n’est que quelques mois.

    • 17 juin 2018 / 09:53

      L’Irlande doit être un joli pays aussi. C’est cool si tu te sens bien une fois de retour, parce que d’habitude je ne lis que des personnes voulant repartir 🙂 Merci pour ton avis.

  10. 16 juin 2018 / 04:51

    Bien d’accord avec ton article, l’expatriation ça ouvre l’esprit, et tellement d´accord pour ces trucs banals en France qui deviennent des petites victoire à l’étranger ! Je me rappelle encore mon appel en Angleterre pour ouvrir ma ligne d’électricité avec plein de questions propres à ce domaine de la part de l’interlocuteur.. ahah heureusement on tombe souvent sur des gens ouverts et patients.
    Je te souhaite plein d’autres beaux voyages alors !

    • 17 juin 2018 / 09:50

      Haha j’imagine la scène ! Heureusement oui, il y a des gens patients pour répéter 50 fois ce qu’on n’a pas compris et nous aider. Merci beaucoup, je te souhaite la même chose Lucie 🙂

  11. 15 juin 2018 / 18:51

    J’ai du mal a sortir de ma zone de confort mais ça me ferais rêver de pouvoir rentrer une aventure comme la tienne, je t’avoue que ce qui me manquerait le plus c’est la baguette et le fromage c’est cliché mais même pour une semaine de vacances c’est dur de m’en passer!

    • 17 juin 2018 / 09:47

      Oui c’est pas simple de sortir de sa zone de confort mais ça fait du bien. Il y a plein d’autres façons de le faire que de s’expatrier alors je te souhaite de trouver la tienne 🙂 Ah oui, la baguette ça me fait tellement de bien de l’avoir retrouvée ! Haha

  12. 15 juin 2018 / 13:21

    Ca fait rever, mais trop dur pour moi de m’éloigner de ma famille!!!

    • 15 juin 2018 / 13:50

      Oui je peux comprendre, ce n’est pas évident. Merci d’être passée 🙂

  13. 15 juin 2018 / 10:04

    Bon retour en France 😉

    C’est vrai que ce n’est pas évident tous les jours d’être expatrié.e mais quel bonheur et quel enrichissement personnel !!
    On en revient toujours grandi 😉

    • 15 juin 2018 / 10:16

      Merci Perrine 🙂 Oh oui, c’est vrai que c’est un enrichissement personnel énorme !

  14. 14 juin 2018 / 04:28

    Je vis au Japon depuis 6 ans et c’est vrai que ça m’a fait avoir confiance en moi plus que si j’étais restée en France ! Par contre pas du tout de points négatifs pour moi. Je supporte très bien l’éloignement (pas encore rentrée une seule fois), je parle la langue et je préfère largement la nourriture japonaise même si des fois j’ai envie de bons fromages (ça coûte très cher) et de compotes (ça n’existe carrément pas).

    • 14 juin 2018 / 10:00

      Oh oui je te connais bien, je suis une grande fan de ton blog 🙂 C’est un gros plus de savoir parler la langue, c’est certain ! C’est génial si tu n’y trouves que des points positifs. Je te souhaite encore de belles choses au Japon, et encore une fois : j’adore ton travail, ton blog est vraiment super.

  15. 13 juin 2018 / 14:04

    J’ai du travailler avec la Pologne et m’y rendre quelques fois. Le poids de la hiérarchie, surtout liée à l’âge, m’avait compliqué la tache aussi!

    • 13 juin 2018 / 14:47

      Ah oui ? Merci pour ton retour, c’est intéressant d’avoir d’autres avis sur la question !

  16. 13 juin 2018 / 11:04

    Coucou!
    Alors moi je suis partie seule à Londres, et ce, depuis 1 an. Comme tu dis, je resignerai sans hésiter! Cela nous impose d’aller toujours plus loin, et ma façon d’être de maintenant n’a plus rien à voir avec la personne que j’étais avant. Et en bien ^^
    Comme toi, je me suis fait quelques réflexions sur le statut freelance :D! Ce n’est pas pour tout de suite, mais cela m’interesse de plus en plus…
    A suivre!

    Bises!

    • 13 juin 2018 / 11:35

      Coucou ! Ah oui, je te suis sur Instagram (j’aime beaucoup ton compte) 🙂 Partir seule impose de se débrouiller encore plus, c’est vraiment bien d’avoir osé ! J’espère que tu réussiras à devenir freelance dans ce cas, et belle continuation à Londres ! Bises 🙂

  17. Jessica
    13 juin 2018 / 10:59

    Hello,
    Première fois que je viens ici, je viens au Canada depuis deux ans et ce que tu décris c’est exactement ça.
    Cette expérience m’a changée ! L’année prochaine nous repartons et ce ne sera pas pour la France, du moins pas encore.

    Bonne journée,

    • 13 juin 2018 / 11:32

      Oh le Canada ça doit être vraiment bien ! C’est sûr qu’on en ressort changé, et avec l’envie de découvrir d’autres pays. C’est chouette que tu fasses un autre pays l’année prochaine. Je te souhaite le meilleur dans cette belle aventure 🙂 Belle journée à toi aussi !

  18. Caille
    13 juin 2018 / 06:23

    Super article 😉 bisous cousine

  19. 12 juin 2018 / 12:03

    Hello ma belle 🙂 Magnifique article , je le trouve très s’inspirant et très motivant 🙂 J’aimerai beaucoup vivre cette expérience au Canada … mais il faut oser sauter le pas !

    Des bisous 🙂

    • 12 juin 2018 / 12:06

      Hello 🙂 Le Canada doit être top en effet ! Il faut oser partir c’est certain, mais ça en vaut la peine. Merci d’être passée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.